Grande découverte...d'une délégation de nos chefs de police !

 22/08/2009

Violence dans le sport

Les cantons étudient les expériences menées à l'étranger : la lutte contre la violence dans le sport est à un stade «nettement plus avancé» à l'étranger qu'en Suisse.

Une délégation des directeurs cantonaux de justice et police rentre d'un voyage d'information et tire les premiers constats.

A l'étranger, autorités et milieux sportifs collaborent plus étroitement. Ils sont bien plus sévères avec les personnes enclines à recourir à la violence, a indiqué la Conférence des directeurs cantonaux de justice et police (CCDJP) vendredi à Zurich.


Relancer la discussion

La CCDJP espère que ces deux constats vont relancer la discussion en Suisse sur les mesures à prendre pour lutter contre la violence dans le cadre des matches de football et de hockey sur glace, a indiqué la conseillère d'Etat st-galloise Karin Keller-Sutter (PLR).

Selon elle, l'objectif est de rétablir un environnement paisible dans le sport. Les familles avec enfants doivent pouvoir assister à des matches sans être confrontées «à une culture de violence et de haine».

Les chefs des départements de police ne veulent plus déployer «autant de forces policières» aux frais du contribuable. Il faut développer «avec tous les partenaires une politique commune» avant le début du prochain championnat de football.


Alcool et coûts

Pour mettre en place cette politique, il faut rapidement prendre des décisions de principe au sujet de l'alcool, de la vente des billets, de la participation des clubs aux coûts de sécurité, de l'identification des auteurs de violence et de leur sanction.

La délégation de la CCDJP s'est déplacée en Angleterre, aux Pays- Bas, en Belgique et en Allemagne du 6 au 8 août. Elle était composée de Karin Keller-Sutter (SG), Hans-Jurg Käser (BE), Hanspeter Gass (BS) et de deux collaborateurs de l'Office fédéral de police.
(ats)

Act. 21.08.09; 15:35 Pub. 21.08.09; 15:24