Après un Euro calme, Berne redécouvre les hooligans suisses

 21/07/2008

Un mois après les processions pacifistes des supporters hollandais en ville de Berne, la capitale a redécouvert le charme du football suisse et, avec lui, la tendance notoire de certains de ses «fans» à pratiquer la baston en toute impunité, après le match, le soir, dans les rues adjacentes au stade.

Ainsi, tard vendredi, après la rencontre entre YB et le FC Bâle, plusieurs centaines de Rhénans véreux ont tabassé la police. En fin de match et «par mesure de sécurité», les forces de l'ordre avaient pourtant cantonné les Bâlois durant une vingtaine de minutes en tribune, avant que ceux-ci ne parviennent à s'en extraire et à défier la police. Dans un communiqué paru samedi, la police cantonale bernoise faisait état de 13 blessés, dont 7 policiers, au terme de la soirée.

Rappel: quelque 100000 fans néerlandais ont passé le début de l'été en ville de Berne sans le moindre heurt. Comment expliquer, dès lors, l'impuissance des forces de l'ordre face à une poignée de querelleurs rhénans? «Cela signifie simplement que le potentiel de violence des supporters de clubs est beaucoup plus important que celui des fans d'équipes nationales», relève le communiqué.

Nul ne sait, pour l'heure, quelles solutions sont envisagées par les instances du foot helvétique afin d'abolir les 3es mi-temps tapageuses.

Source : Le Temps

Julien Caloz