Christian Python « L'essentiel, c'est d'être passionné »

PME - N° 121 Décembre 2014

ENTREPRISES CARRIÈRE

Voir ici l'article - PDF

« L'essentiel, c'est d'être passionné »

«Mon parcours professionnel ?...» Christian Python n'a pas perdu sa bonhomie malgré sa carrière. Le directeur de Python Sécurité, PME genevoise de 130 employés, reconnaît son absence de diplôme. Pas de quoi rougir, lorsque l'on dirige une société qui a su s'imposer.


Ses compétences, ce Fribourgeois d'origine de 61 ans les a acquises sur le terrain. Les jeunes années de Christian Python sont pourtant marquées par le doute. «La concentration n'était pas mon fort à l'école. J'avais du mal à m'accrocher quand le sujet ne m'intéressait pas.» Une légère hyperactivité, une pointe de dyslexie: il termine son école obligatoire à 17 ans, sans projet pour la suite. Le déclic se produit lors du service militaire. II prend goût aux opérations sécuritaire version grande échelle et se voit faire carrière sous les drapeaux. Mais son manque de diplôme et de maîtrise de la langue allemande lui barre le chemin. Il part pour un long séjour à Zurich. A son retour, il trouve un poste dans la sécurité d'un magasin genevois.

Christian Python vient de trouver sa voie sans le savoir. La surveillance contre le vol à l'étalage devient sa spécialité. Geek de la première heure, il est le premier de son entreprise à se doter d'un «beeper», puis d'un portable. Les derniers gadgets, les tactiques d'observation, la formation, Christian Python s'intéresse à tout. Il noue des contacts avec tous les acteurs de la «chaîne sécuritaire».

Suite à une restriction de personnel, il démissionne et postule comme chef de la sécurité de la chaîne de magasins Jelmoli. On lui fait confiance. II devient vite responsable pour toute la Suisse romande. Christian Python accède ensuite au poste de chef de la sécurité à Globus, puis à Minit Suisse et Italie.

En 2002, il crée Python Sécurité avec le soutien de sa femme, aujourd'hui décédée. Son expérience d'homme de terrain assure à la firme une certaine renommée.
 
Consultant pendant les travaux du centre commercial de La Praille, à Genève, la jeune société est chargée de la surveillance du complexe dès son ouverture. Python Sécurité, responsable de la sécurité de Servette, traverse toutefois des périodes difficiles avec les problèmes de trésorerie du club. Mais le directeur parvient à rebondir. Il cite le match Angle¬terre-Argentine, en 2005 à Genève, une rencontre suivie dans le monde entier. L'opération est une réussite et les contrats s'enchaînent: le championnat d'Europe de football 2008, des partenaires étatiques, les CFF. La société génère, douze ans après sa fondation, un chiffre d'affaires de 4 à 5 millions de francs.

Christian Python avoue avoir manqué de confiance au long de son parcours. «J'ai appris à gravir les sommets pas à pas. Bien sûr, quand j'auditionne quelqu'un avec un profil comme le mien, je tends à faire confiance. L'essentiel, pour moi, c'est d'être passionné.»