Le climat d'insécurité à Genève profite aux sociétés de sécurité

Vidéo : Vols à l'étalage, les commerçants s'arment :

 

Le climat d'insécurité à Genève profite aux sociétés comme Python

Après les Rues-Basses, la PME genevoise étend ses patrouilles à la Rive droite. Depuis début juillet, le dispositif rassure les hôteliers.

Qu'elle découle d'un sentiment ou se fonde sur la réalité, l'insécurité ne fait pas bon ménage avec le tourisme. A Genève, la confiance des vacanciers faiblit à mesure que s'étoffe le catalogue de faits divers. Pour contrecarrer cette dégradation d'image, la Société des hôteliers de Genève (SHG) a invité ses membres à considérer les services de vigiles privés. S'en est suivi un appel d'offres, pour déterminer la formule adéquate. «De toutes les propositions, c'est celle de Python Sécurité qui était la plus intéressante», résume Marc-Antoine Nissille, président de la SHG... en savoir plus

SÉCURITÉ: Les agents privés se taillent la part du lion

Les agents privés sont de plus en plus nombreux dans les manifestations publiques comme dans les entreprises.

• Avec une forte hausse de la criminalité, 2011 a été une année particulièrement rentable sur le marché de la sécurité.• Conséquence: les agents de sécurité occupent de plus en plus de fonctions habituellement réservées aux policiers.• Pour se protéger contre les nombreux vols, certains commerçants mettent en place des dispositifs en commun... en savoir plus

«Notre métier évolue à la hausse.» Wolfram Manner, directeur de l'Association des entreprises suisses des services de sécurité (VSSU), est catégorique. Avec une progression économique annuelle d'environ 5%, le domaine de la sécurité privée a gagné quelque 1000 collaborateurs supplémentaires à l'échelle nationale en trois ans (lire chiffres ci-contre). Et les mandats confiés aux agents privés n'épargnent aucun secteur d'activité: transport de détenus, patrouilles de surveillance de parkings, d'hôtels, de bijouteries ou encore de stations-service (lire GHI du 21.08.12), chasse aux fraudeurs à l'assurance sociale et, depuis moins d'un an, assistance aux gardes-douane. Dans les fonctions publiques comme dans les entreprises, les agents privés de sécurité se multiplient et étoffent chaque jour leur cahier des charges.

Année rentable

«Nous avons créé plus de 200 emplois en Suisse en 2011», corrobore Urs Stadler, porte-parole de Securitas. Il n'est d'ailleurs pas le seul à se réjouir de la bonne santé de son entreprise: «En une année, le nombre de nos mandats a quasiment doublé!», soulignent sans donner de chiffres Jean-Charles De Giorgi, fondateur de GPA et Christian Python, directeur de Python Sécurité, deux autres sociétés spécialisées dans la sécurité privée. Comme la centaine d'agences dans la cité de Calvin, ces entreprises ont connu un gros boum économique.