Vols à l'étalage qui explosent

Voir les articles : 24heures 5.10.2012 p.1 - 24heures 5.10.2012 p.5
Le climat d'insécurité à Genève profite aux sociétés comme Python

Après les Rues-Basses, la PME genevoise étend ses patrouilles à la Rive droite. Depuis début juillet, le dispositif rassure les hôteliers.

Qu'elle découle d'un sentiment ou se fonde sur la réalité, l'insécurité ne fait pas bon ménage avec le tourisme. A Genève, la confiance des vacanciers faiblit à mesure que s'étoffe le catalogue de faits divers. Pour contrecarrer cette dégradation d'image, la Société des hôteliers de Genève (SHG) a invité ses membres à considérer les services de vigiles privés. S'en est suivi un appel d'offres, pour déterminer la formule adéquate. «De toutes les propositions, c'est celle de Python Sécurité qui était la plus intéressante», résume Marc-Antoine Nissille, président de la SHG.

L'explosion du vol à l'étalage dope le marché de la sécurité. 24 heures - 05.10.2012

Le chapardage dans les magasins a doublé ces derniers mois dans le canton de Vaud.

Il arrache l'antivol puis il cache un sweat-shirt à capuche dans son sac à dos. La scène se déroule un vendredi en début d'après-midi dans un commerce d'articles de sport du centre de Lausanne.

>> voir l'article